L’histoire de Saint-Pascal

Le développement d’une municipalité d’origine française au Canada relève toujours de deux secteurs très différents. Premièrement, l’occupation du sol qui s’est fait à l’intérieur du régime seigneurial et deuxièmement, la constitution d’une partie de cette seigneurie en paroisse répondant surtout à des motifs d’ordre religieux.

L’implantation de la population sur le territoire actuel de Saint-Pascal se fait à travers le développement de la seigneurie de Kamouraska concédée par Frontenac à Olivier Morel en 1674. Il ne faut pas croire que ce fut la ruée immédiate vers ces terres. Il faudra attendre la fin du XVIIe siècle pour voir apparaître les premières concessions en bonne et due forme faites par le seigneur de Kamouraska, conscient de l’importance des voies d’eau.

Vers le milieu du XVIIIe siècle, déjà toutes les concessions en bordure du fleuve sont occupées et les habitants lorgnent avec envie les terres au sud du premier rang. De 1771 à 1824, les procès verbaux dressés par les capitaines de milice et les baillis nous prouvent l’existence de routes sur la troisième, quatrième et même cinquième concession de même que des routes de descentes pour rejoindre ces concessions datant de 1772, au niveau de la 3e concession.

Ainsi, guidée par un réflexe de survie dû à la conquête des anglais, la population de la seigneurie de Kamouraska a réalisé sa revanche des berceaux et ses fils et petits-fils se sont attachés à cette terre si importante pour la conservation de la race.

Animés par une croyance religieuse inébranlable, nos ancêtres vivent dans une atmosphère de religion. Les jours consacrés à la prière couvrent le quart de l’année et souvent dû à des distances très grandes et à des conditions climatiques rigoureuses; l’habitant et sa famille sont privés du réconfort et de l’enseignement compris dans la fréquentation des offices religieux. Ainsi dès qu’un certain nombre de concessions regroupant une quantité de personnes importantes, il se trouve toujours un meneur pour faire les pressions nécessaires afin de créer un nouveau centre religieux où les ouailles retrouvent le soutien nécessaire à la dure existence de cette époque et c’est ainsi que dès le début du XIXe siècle, les habitant de la 3e et 4e concession de la seigneurie de Kamouraska, sous l’inspiration du seigneur Pascal Taché, produisent une requête auprès de Sa Grandeur, Monseigneur l’Illustrifsime et Référendifsime Bernard Claude Panet, Évêque de Québec. Un an plus tard, soit le 7 février 1827, l’érection de la paroisse de Saint-Pascal était célébrée.

Source :  www.diasporastpascal.net

L’histoire de la Société d’histoire et de généalogie

Née d’un désir de faire vivre l’histoire en permanence dans la municipalité de Saint-Pascal, la Société d’histoire et de généalogie de St-Pascal est créée en 1997.  Son premier président est Monsieur Ernest Ouellet.  La société établit d’abord ses bureaux au deuxième étage de l’école Marguerite-Bourgeois.

C’est en 2003 que la société prend possession de la maison située près de l’église de St-Pascal.  Un lieu tout désigné, au centre de la paroisse, afin de rayonner dans la communauté. 

Les présidents à travers le temps

Ernest Ouellet 1997-2000

Louis-Henri Gagnon 2000-2012

Benoît Dumais 2012-

Publicités